Cors et durillons

Définition : 

cor, durillon, oeil de perdrix, verrue

   Les cors et les durillons sont des « hyperkératoses », c’est-à-dire une augmentation pathologique de l’épaisseur de la couche cornée de l’épiderme (la couche superficielle).
La différence est que le simple durillon a la forme d’une petite galette, donc plate et habituellement assez peu douloureuse, alors que le cor a la forme d’une punaise dont la pointe rentre dans le pied, et donc beaucoup plus douloureux.
Les cors et durillons peuvent être plantaires, ou localisés sur, ou entre les orteils. Un « œil de perdrix » est un cor interdigital.

 

 Causes / mécanismes :

   Au niveau plantaire, les cors et durillons sont dus à une mauvaise répartition des pressions plantaires, elle-même étant à la fois une cause et une conséquence du dérèglement de la posture. Les zones d’hyper appui souffriront d’une moins bonne vascularisation, les cellules de la peau vont donc mourir et se renouveler plus rapidement, d’où l’augmentation de l’épaisseur de la couche cornée.
C’est donc bien un processus pathologique, signe du dérèglement postural, et non une protection utile, une réaction de défense ou une marque de virilité (ne riez pas je l’ai déjà entendu !).
La présence de ces cors et durillons, même non douloureux, est péjoratif pour l’ensemble de la posture (= ça rend plus instable et favorise les différents symptômes liés au dérèglement postural : voir A quoi ça sert – exemples). (Villeneuve-Parpay et al 2011, Denis-Dagnas et al 2012).

     Au niveau des orteils (dessus ou entre), les cors et durillons sont dus à un conflit entre la chaussure et le pied. Ce conflit pouvant être du à l’un (chaussures trop étroite / rigide), l’autre (avant pied déformé), ou les deux.

cor, durillon, oeil de perdrix, verrue

.

Traitement :

   Les soins de pédicurie permettent de limiter la douleur et d’améliorer la stabilité (Villeneuve-Parpay et al 2011, Denis-Dagnas et al 2012).
Pour ralentir la réapparition des cors et durillons, il faut corriger la posture, notamment par le port de semelles posturales ou orthopédiques (voir Traitements posturaux). Il est toutefois rare que les cors et durillons disparaissent totalement.
Au niveau des orteils il est possible de confectionner des orthoplasties : moulages sur mesure en silicone qui limitent les conflits.

.

Date de création de la page : 03/06/2013
Date de dernière modification : 03/06/2013

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.