Rôle de l’ostéopathie

     L’ostéopathie est un système thérapeutique basé avant tout sur une connaissance précise de l’anatomie humaine.
L’ostéopathie consiste, dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les restrictions de la mobilité des tissus du corps humain susceptibles d’en altérer l’état de santé”. (Référentiel Métier Ostéopathe®)

Elle ne concerne pas uniquement les os et articulations, mais toutes les structures qui composent le corps humain,
et elle ne s’adresse pas seulement aux douleurs de dos !

ostéopathie et nourisson femme enceinte

ostéopathie cranienne    ostéopathie douce L’ostéopathie était fondée à l’origine sur des axiomes et des connaissances pratiques empiriques, mais à cette base s’ajoutent des travaux de recherche de plus en plus nombreux.
L’ostéopathie est reconnue par l’État français depuis la loi du 4 mars 2002 et par l’Académie de Médecine depuis le 6 mars 2013.

     De nombreuses publications soulignent l’action de l’ostéopathie sur le contrôle postural (= sur la posture et l’équilibre) : Scheibel (1988, 1991), Chardel (1990), Dujols (1998), Galat (1990), Lefèvre (2009), Frange et Scheibel (2008), Matheron (2005).
L’explication la plus cohérente est que les traitements ostéopathiques jouent sur l’entrée proprioceptive (les capteurs présents dans les muscles et articulations) du Système Postural en supprimant les nociceptions (informations parasites) qui l’affectent. (Vedel et Roll 1982, Roll et al 1987, 1988, 1998, 2003, 2012, Teasdale et al 1993, Coq et Xerri 1999, Xerri 2000).

    

     L’ostéopathie ne consiste pas exclusivement en des manipulations structurelles (“cracking”), mais le plus souvent en des mobilisations douces, absolument indolores et sans risque. Selon l’âge, la morphologie et la zone à traiter, l’ostéopathe (bien formé) choisira la technique la plus adaptée à son patient. De même, il aura pris soin de commencer par un interrogatoire complet afin de savoir si une prise en charge en ostéopathie peut vous être indiquée, ou si vous devez d’abord, ou en plus, consulter un médecin.
A mon sens, l’ostéopathie est un art subtil, exigeant et difficile à maîtriser, c’est pourquoi un ostéopathe efficace ne peut être qu’un ostéopathe exclusif, qui consacre au moins 45 minutes à chaque consultation et qui accepte un nombre limité de patients par jour (voir Liens, en particulier le site de l’UFOF).

ostéopathie structurelle

    

     Malheureusement, l’expérience montre que très peu d’ostéopathes réalisent un bilan postural complet, incluant les exocapteurs (œil, pied, vestibule), et comprenant des tests debout faisant varier ces entrées sensorielles.
De ce fait, lors de récidives des symptômes (douleurs…) quelques jours ou quelques semaines après un traitement ostéopathique (de plusieurs séances), cela signifie qu’il existe certainement une nociception (information parasite) dont l’ostéopathe n’a pas tenu compte, et/ou un problème postural de fond qu’il conviendrait de faire bilanter en posturologie. (voir Bilan postural)

     Pour les douleurs chroniques, l’association ostéopathie + traitement de fond par semelles posturales permet alors très souvent de venir à bout des symptômes, ou de les atténuer de manière durable. (voir Traitements posturaux)

 

  Ces deux traitements sont complémentaires, et se facilitent mutuellement.

 

     La rééducation par kinésithérapie peut également être facilitée par l’ostéopathie et le port de semelles posturales (Willems et al 1988, Gagey et Weber 2004).

Date de création de la page : 03/06/2013
Date de dernière modification : 30/06/2013

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.